L’ADEPME INNOVE AVEC BUSINESS ACADEMY

Jeunes créateurs, entrepreneurs débutants, PME novatrices peuvent désormais s’inscrire à la Business Academy avec l’assurance au bout d’y bénéficier d’un encadrement, d’une formation à la réalisation de leur Business Plan et, cerise sur le gâteau, d’un financement pouvant aller jusqu’à 25 millions de FCFA. La plateforme (www.businessacademy.sn) mise en place grâce à l’Agence de développement de l’informatique de l’Etat (Adie), le réseau couvrant les chambres de commerce des 14 régions équipées par la Banque mondiale, l’accompagnement des services de l’Etat (Asepex, Apix, Fongip), avec l’engagement personnel du Président Macky Sall, tels sont les premiers atouts de cette initiative que le Directeur général Mabousso Thiam a lancée vendredi 13 août 2016 au Radisson Blu, après avoir parcouru les 14 régions du Sénégal.mabousso-thiam

Basée sur la labellisation, Initiative du ministère du Commerce confiée à l’Adepme, « Bokk naa  » fait partie de tout un package financé à hauteur de 48 millions de dollars US (24 milliards FCFA), selon Mountaga Sy. Le DG de l’Apix d’expliquer que le soutien aux entreprises est confié à l’Adepme pour un montant de 16 millions de dollars (8 milliards FCFA), alors que le fonds de la Banque mondiale inclut également le soutien au tourisme, la labellisation, la restauration des plages de Saly, etc. Parrainé par le président Macky Sall, le programme de Business Academy bénéficie également de l’appui de la Division Marketing et communication de la Sonatel, et de l’accompagnement du bureau de mise à niveau (BMN) et de l’Agence sénégalaise de promotion des exportations(Asepex).

L’Agence pour le développement et la promotion des petites et moyennes entreprises (ADEPME), qui met ainsi en place une « Business Academy », ambitionne d’amener de jeunes porteurs d’idées novatrices à créer leur propre entreprise grâce à un concours de « Business Plans » dont 150 Pme seront sélectionnées et financées dès cette année. Recrutés après l’encadrement et la formation des 700 meilleurs projets choisis à travers les 14 régions du Sénégal et la diaspora, ces créateurs d’entreprises pourront recevoir jusqu’à 25 millions FCFA par projet. Grâce à l’appui de la Banque mondiale, de l’Etat, de la Sonatel (RSE) et des services du ministère du Commerce, le Directeur de l’Adepme Mabousso Thiam, entame une nouvelle étape de sa mission, bénéficiant du soutien direct du Président Macky Sall. Après avoir parcouru les 14 régions du Sénégal, où se sont tenus des Comités régionaux de développement (Crd) pour parachever le cachet populaire et démocratique de la Business Academy, la cohérence de la démarche a été expliquée aux journalistes devant relayer l’information déjà disponible sur le site web (www.businessacademy.sn) permettant à tous les intéressés de s’inscrire à partir d’une connexion internet, y compris par Smartphone et tablette. C’est le premier atout présenté par Mabousso Thiam qui atteste avoir constaté partout à travers les 14 régions que l’Adepme a visitées, que les Sénégalais sont très largement connectés à internet. Mieux, l’initiative vient compléter la convention avec les partenaires indiens pour le transfert de technologies bon marché, Mabousso Thiam insistant sur l’incongruité de voir le Sénégal importer des produits aussi banals que les épingles, des assiettes   ou les brouettes.

Ayant bénéficié de l’accompagnement de l’Agence nationale pour la promotion des investissements et des grands travaux (Apix), dont le Directeur général Mountaga Sy, présent à la cérémonie, les a assurés de la solidarité des autres services concernés (Asepex, bureau de mise à niveau), le projet pourra ainsi compter sur les mesures   de soutien à la création d’entreprise que sont la suppression du capital minimum exigé auparavant, ainsi que celle du droit de timbre et la baisse des droits d’enregistrements qui sont passés de 15 % à 5 % toujours en 2015. A côté de cette facilitation, le Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip) est de la partie, y compris à travers la bonification des taux d’intérêts, avec l’assurance que l’encadrement de cette initiative ouvre la voie à un portefeuille sain et lui permet d’élargir sa clientèle. Quant à l’Adie dont l’objectif ultime est le maillage de tout le territoire national par un réseau sécurisé et la dématérialisation de toutes les procédures administratives, elle dit avoir été aux côtés de l’Adepme depuis 2008 et va redynamiser cet accompagnement pendant toute la durée du projet, c’est-à-dire cette première étape de 2016, ainsi que les trois années successives déjà inscrites au tableau. Un conseil de l’Adie en direction des créateurs d’entreprises : que les projets soient vivants, évolutifs et qu’ils ouvrent à d’autres perspectives.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *